Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'entreprise Bouvard en trois générations

17 Juin 2015, 12:23pm

Publié par Actu.Saint-Bénigne

Il y a eu Robert Bouvard et Andrée son épouse. C’était en 1960 à la Villeneuve, le début des batteuses dans la région. Agriculteur, Robert s’était orienté vers les travaux agricoles.

« Je n’avais pour richesse que mes deux bras. Il faut croire qu’ils étaient bons !  Se rappelle le fondateur de l’entreprise. Ma première moissonneuse faisait 3 m de coupe. Cela paraissait grand à l’époque. Quand on voit les machines d’aujourd’hui ! ».

Chez les Bouvard on ne comptait pas les heures. Robert travaillait le jour, la nuit, à la demande. Il traversait les ponts pour « battre » en Saône-et-Loire, puis revenait et retournait au gré des travaux à faire.

Ses fils, Patrick et Didier, ne pouvait pas être à meilleure école ! Ce sont eux qui, en 1975, devaient reprendre l’affaire pour la développer, ajoutant les activités d‘ensilage, d’élagage, les arrachages de carottes et de pommes de terre...

 

Après le passage de l’affaire en SARL, en 1990, ils y adjoindront l’activité de travaux publics et de terrassement souhaitée par Patrick.

Aujourd’hui, la troisième génération y prend des responsabilités. Thomas et Guillaume, les fils de Patrick, s’insèrent petit à petit dans la société. Celle-ci compte 10 employés. Le patrimoine matériel de l’entreprise est multiple : 4 moissonneuses-batteuses, deux ensileuses, 3 pelleteuses, des citernes tractables de 20.000 litres, dix tracteurs, des ... En plus des surfaces travaillées pour leurs clients, les Bouvard disposent d’une exploitation agricole de 100 hectares essentiellement en céréales.

L’autre samedi, c’était portes ouvertes à la Villeneuve. Plus de deux cents personnes sont venues visiter les installations.

L'entreprise Bouvard en trois générations
L'entreprise Bouvard en trois générations
L'entreprise Bouvard en trois générations
L'entreprise Bouvard en trois générations
L'entreprise Bouvard en trois générations
L'entreprise Bouvard en trois générations

Commenter cet article