Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les noces d’or d’Yvonne et André Antoinat

10 Mai 2014, 07:47am

Publié par Actu.Saint-Bénigne

Enfants, petits-enfants d’agriculteurs, Yvonne Guichard et André Antoinat, se côtoient depuis l’enfance... Petite, vers les 9/10 ans, Yvonne allait « se faire garder » chez la grand-mère d'André, mémé Berthe. André était là, aussi, et côtoyait la gamine. Leur première histoire, la grande, allait commencer un soir de bal, quelques années plus tard. Entre temps, de mai 1956 à août 1958, André était parti soldat en Algérie. Palestro, Bouira...
Yvonne avait 16 ans ce fameux soir de bal. C’était un bal de classes. André, revenu depuis quelques temps déjà dans la ferme familiale avait reconnu dans la jeune fille venue danser ce soir-là, la gamine d’autrefois.

C’était encore au temps de la majorité civile à 21 ans. Mais Yvonne n’a pas attendu bien longtemps. Ils se sont mariés le 25 avril 1964. Le jour du retour de la fête patronale à St-Bénigne.

Installé dans la ferme des Antoinat à Nizerel le jeune couple va travailler aux côtés des parents d’André, Auguste et Marie, avant de prendre leur succession.
 

André fera en parallèle une carrière de pompier volontaire, pendant près de 30 années. Impliqué dans la vie publique, il sera conseiller municipal durant 3 mandats, trésorier de la CUMA, membre du sou des écoles...
.Le tempérament bouillant d’Yvonne, pondéré par le calme imperturbable d’André va faire avancer le couple dans cette vie rurale faite de labeur et de sueur.

Ils auront deux fils, Jean-Luc et Philippe lesquels avec leurs conjoints, vont leur donner cinq petits-enfants Anthony, Jérémy, Coralie, Quentin et Victor. Et un arrière petit-garçon, Lucas, 3 ans, né dans le foyer de l’aîné Anthony.
La ferme, exploitée aujourd’hui par Philippe, laisse à André par ailleurs porte-drapeau des anciens combattants, et à Yvonne, responsable de la section amitié et loisirs, le temps de vaquer à leurs responsabilités.

Les noces d’or d’Yvonne et André Antoinat
Les noces d’or d’Yvonne et André Antoinat

Commenter cet article