Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une escapade au sommet du Ventoux

22 Mai 2011, 20:44pm

Publié par Actu.Saint-Bénigne

SAM 0980   SAM 0977   SAM 0955

Le mont Ventoux, tous en rêvaient depuis quelques mois. Un rêve nourri par l’écoute de leurs amis, grands spécialistes de la question, comme Claude Carrara ou René Ronget, deux routiers impénitents à l’avoir déjà gravi plusieurs fois. Mais tout de même, ce sommet mythique dont les pentes sont autant parsemées de sueur que de larmes sucitait en eux à la fois l’envie et l’effroi. Grimper là-haut quant on est sexa ou septuagnaire voire octogénaire, relève quelque peu du grain de folie.

Rodés par quelques années d’entrainement, une descente vers le midi en passant par les contreforts des Cévennes suivie, l’année suivante, par un tour de l’Ain en étapes avec escalade du Grand Colombier, ils avaient peu à peu pris confiance. La décision prise, boustés par Alain Guyon l’organisateur de l’escapade, ils ont installé leur QG dans un cloître à Buis-les-Baronnies. Puis ils ont rayonné, gravissant les sommets alentours histoire de s’adapter au climat et aux pentes abruptes. Le quatrième jour fut celui de l’assaut. Marcel Gougeard assurait l’assistance automobile.

 

Conseillés par Jean-Paul, Claude et René, les néophytes partagés entre la crainte et l’enthousiasme se sont élancés depuis la station de Montbrun, à une quarantaine de km. A partir de Sault, ils eurent 20 km d’ascension sans discontinuer pour atteindre le Chalet Reynard avec René Ronget, 83 ans bientôt, dans leur roue. A partir du chalet, l’assaut final, celui des 6 derniers km avec des pentes variant entre 9 et 14 pour cent. René s’arrêtera là, mais sa montée constituait déjà un extraordinaire exploit. Les autres poursuivront avec un nouveau doyen, 72 ans, et des jeunôts de 67, 66, 65 ans, etc… Ils vont découvrir ces dernières pentes absolument dantesques, et apprendre à souffrir dans se relâcher. Certains poseront pied à terre, puis repartiront. D’autres accompliront la montée sans céder le moins du monde… Le sommet ! Une joie indicible… Ils vont y croiser beaucoup d’amateurs entre 30 et 45 ans. Mais des vieillards à leur image… Si peu.

  SAM 0961SAM 0948SAM 0963Mont-Ventoux-16.05.11 1800SAM 0959

Commenter cet article