Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plantes magiques, les divinatoires...

16 Septembre 2010, 19:25pm

Publié par Actu.Saint-Bénigne

Reprise de la rubrique de Jean-Jacques Willig.

   Les hommes ont toujours souhaité connaître l'avenir. Pour cela, des arbres , des herbes, des fruits, des légumes... sont sollicitées depuis les temps les plus lointains.

   La fumée de l'encens est utilisée depuis des millénaires dans beaucoup de religions pour favoriser une communication avec les Dieux.

   Cet arbre à encens est originaire du Sud de l'Arabie, région déja nommée par Hérodote: le pays des aromates.

    L'encens est la résine de l'oliban dont l'origine et l'exploitation restèrent longtemps mystérieuses, comme le raconte le philosophe grec Théophraste, quatre siècles avant notre ère: toute la récolte d'encens est rassemblée dans le temple du soleil, qui est de loin l'endroit le plus sacré du pays de Saba. Des Arabes en armes y montent la garde...

   Pour nous la fumée de l'encens est associée aux cérémonies religieuses où son parfum est censé accompagner la prière vers le ciel. Le parfum de cette résine a des effets physio-psychologiques qui conduisent vers la pacification intérieure, la sérénité, la contemplation.

   Ce que nous nommons maintenant l'encens n'est souvent qu'un mélange qui associe à l'oliban des résines et huiles végétales ( comme la myrrhe ) ou animales ( comme l'ambre gris ). La myrrhe d'ailleurs était, elle aussi offerte en hommage aux dieux et faisait partie des présents que les Rois mages apportèrent avec l'encens à l'enfant Jésus.

   

 

 

 

3_big.jpg

 L'arbre à encens.

 

 

 

 

cristaux-encens.jpg

Cristaux d'encens.

 

 

 

 

422px-Encens.jpg

Bruleur à encens.

 

   Le laurier symbole de gloire, consacré à Apollon, arbuste solaire par excellence. Les témoignages ne manquent pas pour attester de ses vertus prophétiques. Selon Fulgentius, auteur latin du VI siècle: la feuille de laurier placée sous le coussin fait voir en songe les choses qui se réalisent.

   Parmi les arbres citons, tout d'abord  les chênes, sacrés entre tous, consacrés à Zeus. Ils entouraient son sanctuaire et là les prêtres interprétaient le bruit du vent dans leurs branches et rendaient les oracles... comme plus tard le feront les druides qui vénèraient ces arbres.

   Le saule était déjà utilisé à Babylone pour son écorce, laquelle était préconisée par Hippocrate contre la fièvre. Ce n'est que bien plus tard qu'on put isoler une des ses molécules, la silicine, d'où dérive notre aspirine.

   Cet arbre bienfaisant, était utilisé au Moyen-Age par les sorcières et les voyantes qui, paraît-il, inhalaient la fumée des feuiles et écorce de saule pour inspirer leurs prédictions.

   Le noisetier et surtout le coudrier ( noisetier sauvage ) figurent dans la plupart des textes traitant de la création des baguettes magiques. Des herbes très banales sont aussi investies de nombreux pouvoirs. Cet ensemble sera developpé dans le prochain article...

 

 

Commenter cet article