Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mort d’un géant

1 Mars 2012, 09:48am

Publié par Actu.Saint-Bénigne

La-mort-du-geant 7758lo
La-mort-du-geant 7730lo   La-mort-du-geant 7731lo   La-mort-du-geant 7735lo
La-mort-du-geant 7746lo   La-mort-du-geant 7750lo   La-mort-du-geant 7744lo

Il avait au moins 170 ans. A la base, son périmètre atteignait 5 mètres juste. Il était encore de 4 m 40 à 1 mètre du sol et 3 m 30 en haut de son fût. C’était un chêne, probablement l’un des plus gros et des plus anciens de la commune. Sa charpente se dressait à 30 mètres du sol et son envergure atteignait 30 mètres. Il dominait tous les grands arbres au quartier des Bergers. A partir de son fût, l’écran végétal qu’il déployait s’évaluait à plus de 600 mètres carrés.

La sécheresse de 2002 l’avait atteint. Les années suivantes déficitaires en eau ne lui avait pas permis de se défendre. Il était affaibli. Le propriétaire avait observé une descente de cimes, les champignons l’on attaqué ces deux dernières années. Autre signe avant coureur, durant l'année 2008, sa production de glands avait dépassé tout ce que l'on

 

avait pu voir jusqu'alors. Il n'en a plus eu depuis.

Explication d'un scientifique : l'arbre avait jeté ses dernières force dans sa descendance. La nature est ainsi faite qu'elle travaille en permanence à sa reproduction et plus encore lorsqu'elle est menacée.
De hautes branches sont tombées pendant ce dernier hiver de grand froid. L’arbre, situé à 20 m d’une habitation, devenait dangereux.
Ce lundi matin David Durand et une équipe d’assistants en a assuré l’abattage. Avertis, quelques habitants du quartier son venus assister à la fin du grand chêne. Il reste que pour les promeneurs qui, passant sur la route, admiraient le grand chêne et son exceptionnelle charpente, un grand vide s’installe aujourd’hui.
Clic sur une photo pour l'agrandir.
  La-mort-du-geant 7753loLa-mort-du-geant 7756loLa-mort-du-geant 7747loLa-mort-du-geant 7745lo
   
Pour consulter les vidéos, cliquer sur les liens ci-dessous :

Commenter cet article