Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jacques Loisy, 38 ans de folklore bressan

24 Février 2011, 05:59am

Publié par Actu.Saint-Bénigne

Jacques Loisy, président au long cours, a entamé sa 28me année à la tête du groupe folklorique pontévallois. Entré dans cette ancienne institution, sous le règne de Mme Marie Sallet, en 1973, Jacques avait pris, en 1983, la succession de celle que l’on appelait alors « La Marie ».

« Mme Sallet menait, seule, ce groupe avec énergie. Mais l’âge, la fatigue l’avaient contrainte à renoncer. Elle m’a dit un jour "Jacques, c’est à toi de reprendre maintenant"» se souvient M. Loisy.

« Je n’était pas du tout prêt à cela. Elle m’a passé le témoin, du jour au lendemain. Marie m’a, certes, mis le pied à l’étrier en m’emmenant avec elle dans des réunions importantes qui m’ont permis de me faire connaître du monde du folklore et des élus locaux. Mais pour le reste, il m’a fallu tout apprendre, seul. C’était difficile ».

Habituée à gérer seule le groupe, à s’appuyer sur ses très nombreuses relations, professionnelles ou privées pour l’entretenir et le faire vivre, celle qui, dans les années 1950 à 1975 a porté l’association vers des sommets, n’avait pas conscience des difficultés que pouvait rencontrer une personne n’ayant pas son aura.

Le soutien du maire pontévallois

« J’ai failli abandonner", raconte Jacques aujourd’hui. « Henri Gagnaire, l’ancien maire de Pont-de-Vaux, m’a alors encouragé, soutenu. Il m’a vraiment aidé. On a connu des hauts et des bas. C’est à partir d’un noyau familial que l’on a réussi à maintenir un effectif. Aujourd’hui des nouveaux danseurs sont arrivés. Et nous avons la chance d’accueillir beaucoup de jeunes. Le groupe vit bien ».

Mais les temps ont changé. Le groupe folklorique pontévallois ne se produit plus hors des frontières comme ce fut le cas au temps de Marie Sallet. Quelques sorties en journée, dans la région et des prestations surtout locales.

« De nos jours, les frais sont trop importants » souligne Jacques Loisy « Les gens qui travaillent,

 

St-BenigJacLoisyblo.jpg

n’ont plus les mêmes possibilités que celles que nous avions, il y a 40 ans ».

L’association reste cependant impliquée dans les manifestations où les traditions sont maintenues comme le concours de volailles, la retraite aux flambeaux, et participe à la demande à toute fête locale, comme elle le fit l’été dernier pour les vingt ans de Ran Tan Plan.

A la recherche d'un répertoire ancien

Dans sa maison des Vernettes, où il prépare les prestations du groupe folklorique et en établit l’inventaire sur son ordinateur, Jacques songe aussi à l’avenir du groupe.

« Nous avons conservé le répertoire des danses, légué par Marie, mais nous aimerions en connaître d’autres qui auraient été dansées autrefois par le groupe, puis abandonnées. Les reprendre aujourd’hui renouvellerait ce répertoire » confie Jacques Loisy qui regrette également d’avoir dû renoncer aux chants bressans « Ils faisaient partie du répertoire, avec Marie, et c’était important. Mais nous n’avons plus la personne capable de diriger ces chants ».

Quand aux souvenirs, en 38 ans de folklore bressan, ceux de Jacques sont légion.

Chaque nom, qu'il soit d'aujourd'hui ou tiré du passé, évoque en lui un moment heureux...

Et c'est ce qui l'aide à continuer.

Commenter cet article