Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ils pédalent pour le tour de l’Ain

11 Septembre 2010, 06:09am

Publié par Actu.Saint-Bénigne

St-BénigneTourAin1blo
Tour-Ain 0441St-BénigneTourAin3bloTour-Ain 0449Tour-Ain 0448  

Le tour de l’Ain, à vélo. Des panneaux ont fleuri un peu partout pour inviter randonneurs cyclistes ou automobilistes à visiter le département au travers d’itinéraires tracés en fonction de leur intérêt touristique. Douze ces cyclotouristes, membre de Saint-Béaal, c’est d’un tour de l’Ain plus actif que contemplatif qu’il s’agit. Jeudi matin ils ont pris, devant la mairie, le départ d’un périple comportant 6 étapes de 74 à 85 km.

Un itinéraire n’empruntant que des voies secondaires afin de se tenir à l’écart des flux routiers. Partis vers Simandre-sur-Suran, leur première étape, en passant par Vescours, Vernoux, Varennes, Condal, etc, ils comptent rejoindre, via Corveissiat, Dortan, leurs premiers grands sommets à L’Embotieux, près de La Pesse. Puis ils passeront par Mijoux, le col de la Faucille, Gex, Divonne pour atteindre leur 3me étape à Segny après une incursion en Suisse et devant le Palais des Nations.

La quatrième étape, passant vers le barrage de Génisiat, les conduira à Anglefort, au pied du Grand Colombier qu’ils comptent franchir le lendemain matin, selon leur état de forme. Lhuis qu’ils rejoindront en passant par Belley, Gélignieux les hébergera au soir de ce dernier grand défi. Puis ils gagneront Pérouges et Sainte-Croix pour leur dernière nuit hors de chez eux. La sixième étape les ramènera à St-Bénigne à travers la Dombes et le pays Bressan. L’assistance est assurée, au volant de son camping-car, par Marcel Gougeard dont l’épouse, Gisèle, prend part au défi.

Tour-Ain 0447

 
Marcel Gougeard l'homme de toutes les situations

Tour-Ain 0445

Sans Marcel, il est fort probable que le groupe resterait au bercail. Il a l’art de débrouiller les situations, d’être là au moment où il le faut.

Déjà, lors du périple qui l’an passé, les avait conduit au Cap D’Agde, Marcel qui suivait le groupe à distance, arrivait toujours à point nommé.

 

« Même lorsque l’on se trompait d’itinéraire, il nous retrouvait toujours, on se demandait comment !»   

« Simple déduction. » répond invariablement Marcel.

Cette année encore Marcel Gougeard va jouer les bons samaritains. Pendant que les cyclos s’échinent sur leurs machines, Marcel musarde, visite, lit la presse. Une carte à portée demain, donne des points de ralliement, il évalue les temps, les distances et rejoint pile poil les cyclos au moment opportun. Pour un café chaud, un peu de ravitaillement, le casse croûte…

 Son camping-car peu les abriter de la pluie, le temps du casse-croûte. Il peut aussi héberger l’un d’eux en cas de coup de pompe, au besoin recevoir des soins ou lui permettre de « sauter » une étape si la fatigue devient trop importante. L’aventure il la vit aussi, mais de l’autre bout de la lorgnette.

Commenter cet article