Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cultiver bio dans son jardin

28 Janvier 2011, 08:25am

Publié par Actu.Saint-Bénigne

St-BénigJardin.1blo   Jardiner02-copie-1.jpg

Le thème faisait l’objet d’une rencontre entre les adhérents de la section Jardinage et produits du terroir de Saint-Béaal et le responsable d’un établissement spécialisé, M. Barraque. Ce 27 janvier, une trentaine de personnes, réunies dans la salle de la cure ont, pendant près de deux heures dialogué et échangé avec le technicien.

Cultiver bio, aujourd’hui, n’est pas si simple. En approfondissant quelque peu, chacun à pu se rendre compte qu’en dehors de quelques dispositifs permettant d’écarter un certains nombre de traitements, tels le paillage ou le recouvrement plastique, pour limiter la pousse de l’herbe et maintenir un degré d’humidité dans le sol, l’usage de filets anti-insectes, comme l’apport de coccinelles aux effets malgré tout aléatoires… Il reste encore les produits de traitement estampillés bio, mais dont la plupart des formules restent proches des produits habituels et sont simplement abaissées dans leurs dosages.

M. Barraque a évoqué le bêchage non retourné afin de préserver la couche active du sol. Les semences biologiques, la qualité des terrains, acide ou basique, l’apport de chaux ou de cendre de bois ont été également abordés.

Prochain rendez-vous de la section le 23 février. Le 23 mars sera consacré à la taille des arbres fruitiers.

  St-BénigJardiner2bloSt-BénigJardin3bioJardiner01
     
JARDINER BIO    

01-saintbenigne.info n’est pas inactif en matière de jardinage. Le site n’a pas hésité, depuis longtemps, à puiser des informations auprès de chercheurs, de spécialistes dont les écrits sont publiés dans des magazines ou des encyclopédies. 01-Saintbenigne.info en a tiré des synthèses, vérifiées auprès d’expérimentateurs. Par ailleurs, un lien « associé » : Jardins et vergers, figure en tête de sa page d’ouverture et conduit à un site sur le jardinage qui fourmille d’informations.

Pour compléter les données évoquées dans l’article concernant Saint-Béaal, les informations suivantes sont à prendre en compte :

Jardiner bio suppose que les écosystèmes, détruits pour la plupart par les années de pratique intensive, soient rétablis. Sans cela point de salut pour la culture biologique. Or des espèces à l’action à la fois positives et négatives (prédateurs, anti-prédateurs) ont disparu. A ces écosystèmes ont succédé des biotopes, une nature recomposée qui assure sa survie, mais au détriment de la biodiversité héritée des écosystèmes.

Certains chercheurs préconisent qu’il est possible de faire renaître en partie ces équilibres en créant,

 

notamment si l’on dispose d’une surface suffisante, des sortes de couloirs sanitaires dans son jardin. En jouant sur les effets répulsifs ou d’attirance de nombre de plantes dites sauvages existant encore dans la nature. Pour faire plus simple en laissant pousser l’herbe naturellement dans son jardin, ou en implantant les espèces salutaires. Des insectes s’y établiront, bon ou moins bons. Mais la biodiversité en partie rapportée, peut constituer la meilleure des barrières contre certaines maladies, champignons et insectes ravageurs. L’herbe ne doit, bien entendu, pas être coupée, simplement contenue dans son développement. Des expérimentations ont été faites. Considérées comme positives.

Par ailleurs la pratique de l'assolement et recommandée. A ce niveau, des jardiniers n’hésitent pas à semer moutarde et phacélie dans les planches restées vierges après les récoltes. Ils constituent d’excellents engrais verts mais sont aussi, à l’automne, une barrière contre l’envahissement des mauvaises herbes. La phacélie, par ailleurs très mellifère, permettra aux abeilles de travailler dans votre jardin.

Cliquez sur ce lien :

Notre rubrique jardins et vergers

 

     

Commenter cet article