Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La rentrée du CCAS : préparation du repas des anciens

7 Septembre 2015, 08:42am

Publié par Actu.Saint-Bénigne

Exit le 11 novembre, le repas des aînés aura lieu désormais le premier samedi d’octobre, soit le 3 octobre à midi dans la salle polyvalente. Cette nouvelle date, validée par le conseil municipal, entre donc en vigueur dès cette année. Aussi le CCAS (conseil communal d‘action sociale) a-t-il dû, lui aussi, faire sa rentrée avec les écoliers. Il ne reste en effet qu’un mois aux membres de l’institution pour, après avoir listé les noms des ayants-droits en tenant compte de l’âge (71 ans cette année pour le repas, 75 ans pour les colis), vérifié les adresses, préparé les invitations, porter celles-ci au domicile de chacun... faire enfin le choix du menu et en passer commande.

Sur proposition du maire, Géraldine Malterre, conseillère municipale est désormais référente pour le CCAS.

Elle rappelle le rôle de celui-ci :

« Le CCAS est composé d’élus et de citoyens bénévoles nommés par la mairie. Il intervient dans 3 domaines principaux : L’aide sociale légale (ou facultative) RSA, aide médicale, aide aux personnes âgées ; l’action sociale notamment le secours d’urgence, les colis alimentaires ; l’animation des activités sociales (repas des anciens) ».

 

Quelle en est la procédure ?

« Les demandes d’aides doivent être déposées en mairie, auprès du maire et du référent. Les membres du CCAS étudient ces demandes en tenant compte de la situation personnelle des demandeurs afin de donner une réponse rapide, la mieux appropriée, à chaque situation singulière ».

Quelle est la nature des débats ?

« Lorsqu’il y a émergence de soucis le CCAS essaye d’être au plus près des personnes en difficulté et d’être réactifs. Ceci bien entendu dans la discrétion, la confidentialité et dans le respect absolu des personnes. Pour autant toute demande n’est acceptée que si elle est justifiée par la condition du demandeur. La réponse peut être une aide ponctuelle, ce peut-être aussi un conseil pour un accompagnement ».

«  J’ai constaté que bien souvent les personnes hésitent ou n’osent pas prendre contact en cas de difficulté. Le CCAS les invite à le faire sans attendre d’être dans l’urgence afin qu’il puisse les aider à surmonter les passages difficiles ».

 

Le CCAS.

Le CCAS.

Géraldine Malterre

Géraldine Malterre

Commenter cet article