Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’ile de la Motte paradis des oiseaux et des castors ?

22 Août 2015, 07:43am

Publié par Actu.Saint-Bénigne

Le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes A proposé, le samedi 15 août, une journée d’observation de l’île de la Motte. Afin d’informer le public sur les caractéristiques de ce lieu classé sensible et du groupe d’ilots qui se sont formés naturellement par dépôts de sable et de sédiments, depuis le début du 20me siècle, une animatrice, Loren Richard, stagiaire en valorisation des sites naturels auprès du CEN Rhône-Alpes, accueillait les visiteurs munis de lunettes et d’appareils photographiques.

Cette île est aujourd’hui un refuge, un lieu de passage et de reproduction habité par certaines espèces d’oiseaux telles l’aigrette garzette, le bihoreau, le garde-boeufs, le martin-pêcheur... mais encore par des castors. Les bras de rivière serpentant entre la rive et les ilots recèlent quant à eux une multitude d’habitats naturels propices au développement d’une faune végétale (herbiers) et animale d’une richesse exceptionnelle.

Une île trop fréquentée

Le comblement des « canaux » ensablés au fil du temps en raison de la faiblesse du courant avait provoqué l'émergence de passages à gué et facilité l’accès à l’île par les hommes et les animaux pâturant dans la prairie voisine. La faune avait alors déserté en partie ces lieux trop fréquentés. Le curage de la lône réalisé en 2011, l’interdiction d’accès à l’île pendant la période de nidification a permis la réinstallation des espèces.
Aujourd’hui, différents partenaires, l’agence de l’eau, le département, la région, des associations participent au projet de préservation du site et à sa valorisation.

 

La réflexion est animée par le conservatoire des espaces naturels.

Un suivi scientifique

Aujourd’hui, différents partenaires, l’agence de l’eau, le département, la région, des associations participent au projet de préservation du site et à sa valorisation. La réflexion est animée par le conservatoire des espaces naturels.

L’observation s’est faite à partir de la digue des Longerons.

Selon certaines publications très officielles l’île se serait formée il y a une cinquantaine d’années. Or les propriétaires riverains, les « affoués » les plus anciens, tout comme ceux qui pratiquaient la baignade à la « plage des Longerons » dès avant le milieu du XXme siècle ont toujours vu cette île, moins longue sans doute, et en on suivi l’évolution.

En formation depuis près d'un siècle

Les digues submergées en forme d’épis (les fameux murs) ayant été construites sur Arbigny à partir de 1837, au moment des grands aménagements de la Saône, on peut penser que les premiers ilots de la Motte sont apparus avant même le début du XXme siècle.

Pour en savoir plus : emmanuel.amor@espaces-naturels.fr

 

 

Pour Gilles, exploitant riverain et Paul, qui profita autrefois de la plage des Longerons, l'île a toujours existé...
Pour Gilles, exploitant riverain et Paul, qui profita autrefois de la plage des Longerons, l'île a toujours existé...

Pour Gilles, exploitant riverain et Paul, qui profita autrefois de la plage des Longerons, l'île a toujours existé...

Commenter cet article