Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La biodiversité, c’est vraiment l’affaire de tous

9 Mars 2015, 18:40pm

Publié par Actu.Saint-Bénigne

Les thèmes de l’environnement n’intéressent pas seulement, ils interpellent les habitants de la commune. Certes, pas tous pour les mêmes raisons. Il y a ceux, et notamment la nouvelle population, qui aspirent à vivre dans un environnement préservé ou respecté et ceux qui, tirant leur revenu de ces territoires, n’ont pas tout à fait la même vision des choses. A fortiori, dans une commune où 82 pour cent de la surface est en zone agricole.

Durant la conférence sur la biodiversité tenue le 5 mars dans la salle polyvalente, le jeu des questions-réponses a fait entrevoir les points sensibles entre les deux tendances.

Cette rencontre était animée par Albert Létang, chargé de mission éducation à l’environnement à la FRAPNA. Il était accompagné de Annabelle Douillet, chargée de mission eau et biodiversité et de Rock Mermin, stagiaire en Master valorisation du patrimoine. Marc Borrel de l’association Cardamine apportait son concours. La réunion était présidée par le maire Jean-Jacques Willig qui, en préambule, a expliqué les raisons qui ont conduit la commune à s’inscrire dans cette démarche consistant en la réalisation d‘un atlas de la biodiversité communale (voir notre article du 1er mars 2015 sur 01-saintbenigne.info).

Connaitre, comprendre et agir

Albert Létang a tout d’abord décliné, à l’intention du public, le terme biodiversité et sa signification scientifique, par opposition à l’usage vocabulaire que l’on en fait aujourd'hui. Puis il s’est attaché à expliquer et à faire comprendre les enjeux contenus dans un ABC (atlas de la biodiversité communale).
 

A partir de trois axes : connaitre, comprendre, agir, il a défini les procédures qui consisteront tout d’abord en un inventaire naturaliste (espèces, milieux) en s ‘appuyant d’abord sur la bilbiographie existante, puis sur l’observation sur le terrain avec l’aide d’un réseau citoyen (vigie nature) dans le cadre de la science participative. Puis à identifier les enjeux, les sites intéressants, les corridors écologiques, mais aussi les manques. L’atlas réalisé après avoir posé le diagnostic, il faudra ensuite agir en proposant des actions à mettre en place sur le territoire

Concrètement comment ça se passe :

A St-Bénigne les individus, chasseurs, pêcheurs, agriculteurs, particuliers sont invités à participer à l’élaboration de cette Atlas. Des volontaires, guetteurs, observateurs noteront ce qu’ils auront retenu au cours de sorties de repérage dans des lieux définis ou d’observation  dans leur environnement proche : oiseaux, flore, insectes, faune animalière en notant les espèces...  lieux de vie, zones bocagère, couloirs de migrations à la fois locales ou saisonnières, étapes migratoires...

Ces actions effectuées en lien avec les responsables et techniciens de la FRAPNA qui apporteront des méthodes de reconnaissance, des outils de répertoire ; avec la maison de l’eau et de la nature de Pont-de-Vaux où les espèces sont référencées, ou en lien avec des associations comme Cardamine.

 La biodiversité, c’est vraiment l’affaire de tous
 La biodiversité, c’est vraiment l’affaire de tous
 La biodiversité, c’est vraiment l’affaire de tous
 La biodiversité, c’est vraiment l’affaire de tous
 La biodiversité, c’est vraiment l’affaire de tous

Commenter cet article