Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rythmes scolaires : tout est prêt pour la rentrée

22 Juillet 2014, 11:34am

Publié par Actu.Saint-Bénigne

La municipalité a fait le choix d’appliquer la réforme des rythmes scolaires telle que la prévoyait la loi Peillon. Formée dès le lendemain des municipales, une commission aux affaires scolaires composée du maire et de 5 élus, de 2 enseignants, 4 représentants de parents d’élèves, d’une ATSEM, et des associations partenaires, a travaillé sur la création d’un projet éducatif territorial (PEDT).

Le projet élaboré associe dans différentes activités, des bénévoles aux compétences reconnues,  des professionnels vacataires et le personnel agréé de la commune. L’équipe enseignante, la garderie, la bibliothèque, Lire ici et là, le club de rugby (RCHB), Rantanplan, le comité de fleurissement, la cantine, Saint-Béaal, entre autres, sont inclus dans ce projet renforcé par des intervenants.

Il sera mis en oeuvre chaque jour sur la semaine de 4 jours et demi et concerne les enfants du primaire. Ainsi, à la rentrée, la journée scolaire proprement dite, se déroulera de 8 h 45 à 11 h 45 et de 13 h 15 à 15 h 30. Le temps d’activités périscolaires pris en charge par la mairie s’étale de 15 h 30 à 16 h 30, les mardis, jeudis et vendredis. 
 

Le lundi (15 h 30/16 h 30) étant pris en charge par l’équipe enseignante dans le cadre des APC (activités pédagogiques complémentaires), ou d’études surveillées pour les élèves qui ne se seront pas vu proposer d’APC.

Avant 8 h 45 et après 16 h 30, les enfants inscrits à la garderie y seront accueillis. La cantine assurera le repas du mercredi midi pour les élèves le désirant. Le CLSH dont la création est envisagée pourra accueillir les enfants après le repas.

Ludiques, les activités périscolaires seront variées. Une dizaine seront proposées à chaque trimestre et les familles devront au préalable y inscrire leurs enfants. Un référent et la commission de pilotage assureront le suivi du dispositif.

Toutes les activités proposées sont, pour l'instant, gratuites.

La commission de pilotage.

La commission de pilotage.

Rythmes scolaires : tout est prêt pour la rentrée

C'était notre engagement !

Sous les mandats précédents, la commune avait pris les bonnes décisions en engageant, au bon moment, les lourds chantiers conditionnant l’avenir : assainissement, aménagement du centre bourg. etc, tout en bénéficiant des aides qui, désormais seront fortement réduites.

Héritant d’une situation saine, Jean-Jacques Willig, adjoint au maire dans l’ancienne équipe, peut aujourd’hui orienter la commune vers des projets porteurs comme cette réforme scolaire.

« Je ne dirai pas qu’il n’y a pas eu de réticences. Mais c’était un engagement de notre équipe avant les municipales. La réforme des rythmes scolaires était inscrire en première ligne dans notre profession de foi. Dès notre premier conseil municipal nous l’avons abordée. Il n’y a eu qu’une seule opposition. L’ensemble des élus a compris l’intérêt qu’il y avait à s’engager rapidement dans cette réforme qui, de toute façon, devra être appliquée. La commission des affaires scolaires animée par Florence Prevel, 1re adjointe, a fait un remarquable travail. L’équipe enseignante nous aussi beaucoup aidés. Notre volonté tend à réduire la journée scolaire de l’élève et à favoriser sa réussite.

Toutes les volontés, les associations, les parents, le personnel municipal, des volontaires, ont tendu vers la construction d’un projet éducatif territorial Notre volonté tend à réduire la journée scolaire de l’élève et à favoriser sa réussite. Toutes les volontés, les associations, les parents, le personnel municipal, des volontaires, ont tendu vers la construction d’un projet éducatif territorial Notre volonté est de réduire la journée scolaire de l’élève et à favoriser sa réussite. Toutes les volontés, les associations, les parents, le personnel municipal, des volontaires, ont tendu vers la construction d’un projet éducatif territorial que je pense être solide. Il a été validé mais nous savons bien que des correctifs devront probablement être apportés ».

« Nous avions, lors de ce premier conseil, provisionné un budget de 20.000 euros pour la mise en œuvre de ce PEDT, mais nous pensons aujourd’hui que nous seront en-dessous. En effet, la validation du projet va nous permettre de bénéficier d’un certain nombre d’aides qui viendront en diminuer le coût. ».

Commenter cet article