Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exposition 14/18 : les trésors de guerre de... la mairie

24 Juin 2014, 10:34am

Publié par Actu.Saint-Bénigne

Comme nombre d’autres communes Saint-Bénigne aura son exposition sur la première guerre mondiale. L’organisation en est assurée par la bibliothèque, des volontaires bénévoles et des anciens combattants.
La préparation en a été lancée par une première recherche effectuée vers la fin de l’année passée par le maire, encore en activité, Guy Mortel. Les registres des délibérations du conseil de l’époque révélant très peu de chose, des fouilles furent entreprises par l’élu dans les vieux cartons stockés au fond des caves. « A la lecture de ces registre on aurait cru qu’il ne s’était rien passé. Il n’était pas pensable qu’aucun papier, aucune tracé n’ait été conservée » dit aujourd’hui l’ancien maire.

La guerre vécue jour après jour au village
M. Borjon-Privé, le maire des années de guerre, avait tout simplement classé séparément tous les éléments concernant cette période de 1914 à 1918 dans des relieurs. Ouvrant l’un de ces cartons Guy Mortel allait révéler un véritable trésor. Un fantastique recueil de pièces administratives qu’une fois libéré de ses obligations de maire Guy Mortel, avec les conseils d’archivistes, allait répertorier, copier et classer thématiquement... La guerre vécue quasiment jour après jour à St-Bénigne. Un travail d’historien aujourd’hui mené à son terme.

Il y a là l’échange abondant de courrier (il n’y avait pas d’ordinateur) entre le Préfet et le maire qui tente de

 

défendre les intérêts de sa commune et de ses administrés. Les ordres de réquisitions de bétail, de marchandises. L’organisation du travail dans les fermes en l’absence des hommes mobilisés sur le front, les permissions agricoles, limitées dans le temps et rigoureusement contrôlées. L’approvisionnement en charbon, pétrole...

Les travaux agricoles en l'absence des hommes

Les tickets d’alimentation, les demandes d’aide en faveur des familles les plus affectées et toutes les réponses favorables ou non. L’appel à la main d’oeuvre de prisonniers allemands pour les travaux collectifs... Les collectes de vêtements ou de nourriture pour les soldats français prisonniers des allemands. Les alertes à l’évasion de prisonniers. L’accueil des réfugiés, leur hébergement, enfin le retour progressif des soldats survivants dans leur foyer... Le retour à la vie normale...
Mais le plus douloureux, les télégrammes annonçant au maire la mort de l’un de ses administrés avec pour charge de prévenir la famille. Il l‘aura fait 48 fois....
4 années de vie, en guerre, dans l’intérieur du pays, sont contenues dans ces documents.
Ils seront exposés dans la salle des fêtes le 6 et 7 septembre prochains.

Exposition 14/18 : les trésors de guerre de... la mairie

Commenter cet article